Manon

 

 

Pourquoi certaines personnes ne peuvent s’empêcher de prendre une voix stupide lorsqu’elles s’adressent à leur progéniture ?- Viens on va faire une « tite » photo Manon. Tu fais un « ti « sourire à maman Manon ?« Coça » hein ? Ma tite chérie. Tu fais un beau « ti » sourire ? Et pourquoi chaque fois, ça me donne des envies pas très sympathiques ?

Manon est à la plage avec maman et mamie nounouille. Les premiers rayons de mai les ont décidées à sortir la petite un peu plus loin que le jardin familial. Ceci dit Manon porte un chaud manteau et des bottes de caoutchouc. Le ciel est bleu, le soleil généreux.D’abord il faut s’installer. Pas si simple apparemment :

- Anne-Sophie, on se met là ? C’est bien là non ? Anne-Sophie plisse sa jolie bouche d’enfant gâtée, habituée à ce que le monde autour d’elle, tourne toujours suivant sa volonté. Elle semble hésitante. Elle scrute l’horizon vers la mer, puis à droite, à gauche. Que va-t-elle décider ?

- Oui c’est bien là. Et mamie nounouille semble rassurée. Elle avait envie de se placer ici sur le sable contre le mur. On est bien contre un muret à l’abris du vent. Mais si sa fille chérie avait émis le moindre souhait de se placer au bord de l’eau, mamie nounouille aurait gardé son désir pour elle et satisfait Anne-Sophie sans rechigner. Elle a toujours été comme ça, mamie nounouille, depuis le jour où elle a tenu dans ses bras le petit corps de sa fillette chérie, toute sa belle volonté de femme a fondu comme neige au soleil. Anne-Sophie a grandi gavée de cet amour exclusif, surprotégée n’ayant même pas le temps de nourrir un désir qu’il lui tombait dessus comme ça tout bien emballé dans son papier de soie.

- Maman, tu crois que je peux lui retirer son manteau ? Il doit bien faire 25°mais elles sont plantées là, mamie nounouille et sa nunuche de fille, indécises, à regarder cette adorable poupée, engoncée dans son manteau d’hiver qu’éclairent deux yeux pétillants de malice.Comme elle doit les faire danser, Manon, ces deux artistes !- Retire lui son manteau et on va lui mettre son gilet. Anne-Sophie s’exécute. - J’ai peur qu’elle ait un peu froid, il y a du vent par moment.- Et bien on va lui mettre l’écharpe non ?

Le temps qu’elles se décident à adopter la bonne décision, il se pourrait bien que le soleil cède la place à son amie la lune…

En tout cas, Manon, libérée de son manteau, lève son joli visage de poupon vers le ciel. La brise légère et délicieusement imprégnée d’iode, joue avec ses bouclettes brunes. Manon reste un instant ainsi, immobile, puis redresse la tête. Un sourire coquin se dessine sur son visage, ses yeux brillent d’un nouvel éclat. Soudain elle se met à courir, un peu gênée par ses bottes elle fait de grands pas, ses jambes faisant des écarts disgracieux.

Mamie nounouille s’est levée d’un bon, suivie de près par fifille.

- Attention, Anne-Sophie ! Elle se dirige vers l’océan !

Mais Anne-Sophie est sous le charme de ce tableau touchant.

- Mais non, maman, regarde elle va s’arrêter. Tiens je vais la prendre en photo.

Notre jeune maman rejoint sa fillette au bord de l’eau. Un peu de repos pour mamie nounouille qui s’adosse contre son muret béni et ferme les yeux.

- Ah non tu n’es pas gentille Manon !

Ouvre les yeux mamie, fin de l’entracte !

- Qu’est-ce qu’elle a fait ?

- Elle ne veut pas que je la prenne en photo ! Anne-Sophie a plissé sa bouche à nouveau dans cette expression qui lui laissera deux vilains plis au coin des lèvres lorsque Manon aura atteint l’âge où les portes claquent. Mamie a ouvert les yeux . Un léger soupir s’échappe de ses lèvres.

- Allons Manon tu es si jolie, laisse maman faire la photo.

Notre Manon esquisse un délicieux sourire de miel, l’étincelle de malice toujours aussi pétillante au fond de son regard, elle prend la pose. Belle image d’une adorable poupée à la remarquable sagesse… Image…

Anne-Sophie profite de cet instant de complaisance juvénile et mitraille sa fillette. Toute heureuse elle reprend sa voix de nunuche

- Vi coça ma chérie, fais encore un bô ti sourire à maman.

Manon écarquille deux grands yeux qui semblent lancer comme un message d’incrédulité. Son regard se tourne vers sa mamie , puis, se plonge dans celui de sa maman.

La petite fille paraît perplexe.

- Oh comme tu es « zolie » « coça » Manon, maman va faire une belle photo !

Manon fait un petit pas en avant, le regard toujours fixé sur sa mère, puis un deuxième pas… On pourrait presque se demander si la petite fille, inquiète de ce langage étrange, ressent le besoin de s’assurer que la personne qui lui fait face, avec cette petite boîte magique à la main, est bien sa mère…

- Ben non ma « tite » chérie tu es trop près, maman peut pas faire la photo, recule un peu.

Mais Manon, continue son avancée, une main tendue en avant comme pour toucher sa mère.

Mamie intervient alors :

- Tu as été trop longue, c’est fichu Anne-Sophie, c’est dommage ça aurait fait une belle photo.

Publié dans : NOUVELLES |le 19 février, 2009 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

livres d'occasion bouquinsd... |
Stephan LEWIS - fantastique |
silentenigma |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entre deux nuages
| Lectures d'haabir
| Dans le Jardin des mots